La nature m’enseigne:


.
La nature m’enseigne à lâcher prise
et à laisser partir.
Elle me rappelle
que rien ne m’appartient à jamais
et que tout est appelé à changer,
continuellement.
Le changement est la seule constance
de notre existence.
Résister à laisser aller,
c’est résister au changement.
Résister au changement,
c’est résister à la vie.
Alors, je respire …
et je lâche prise !
(Nicole Bordeleau )

Publicités

Bon Mois d’Octobre !

.

.

L’automne a cela de merveilleux…
qu’il semble contenir en lui-même
une parcelle de l’été envolé,
teintée d’une touche de l’hiver à venir…

L’automne fait de nous des voyageurs.
Il peut être un messager qui nous incite
à méditer sur nos saisons passées
ou même celles à venir…!

.

.

.

Le stress, positif ou négatif ?

.

Le stress nous permet de « surfer »
sur les vagues de la vie tumultueuse…
Il faut se faire confiance !
Oui, on peut et il faut apprivoiser son stress
et le mettre à notre service.
.
Le stress est un grand trait évolutif
acquis au cours des millénaires d’évolution sur terre,
pour nous permettre de fuir ou de combattre un danger.
Aujourd’hui, les dangers ne sont plus les mêmes
et rares sont les occasions où nous devons fuir un lion
ou se battre pour notre survie, cependant,
nous avons développé et gardé
toutes sortes de peurs et de défenses.
.
C’est de là que vient le problème.
Nous nous mettons en « mode-fuite »…!
Bien qu’essentiel pour la survie,
le stress peut miner la santé à long terme,
comme il peut aussi être très productif pour s’accomplir.
Il faut en faire son allié,
et bien l’apprivoiser…

.

.

Une succession de souvenirs…

« Un bon matin on se lève…
On a trente ans, quarante ans, cinquante…
On se rend compte que les années ont défilé à toute allure,
qu’elles nous ont laissé quelques rides aux coins des yeux.
Et l’horloge continue de tourner, à toute vitesse…
Alors on fait un bilan…

On repense aux gens que l’on a plus ou moins connus,
A ceux qui ont compté,
Ceux qui sont partis trop tôt et que l’on regrette,
Ceux qui nous ont fait rire ou pleurer.
On repense aux moments de bonheur,
A ceux dans lesquels on s’est senti seul(e)
aux rêves que l’on avait…

On constate que chacun a tracé sa propre route,
Certains mieux que d’autres,
Mais c’est à ce moment là qu’on se rend compte
qu’il y a plusieurs étapes dans une vie.

Chacune de ces étapes est différente,
Chacune a un goût et une odeur particulière,
Et à chacune on assimile des visages,
Des noms, des souvenirs.
C’est ça la vie en fait:
Une succession de saisons et de souvenirs… »
(auteur inconnu)

A l’image de la nature:


.

On peut toujours plus …
que ce que l’on croit pouvoir.
Nous sommes à l’image de la nature
mais nous avons appris à nous sous-estimer
et à sous-utiliser notre potentiel.

.
Qu’importe, en effet, l’issue du chemin
quand, seul compte, le chemin parcouru.
On ne fait pas un voyage,
Le voyage nous fait et nous défait.
Il nous invente!
Un jour à la fois.

Previous Older Entries