Il est où le bonheur ?


.
C’est une bougie, le bonheur.
Ris pas trop fort d’ailleurs
Tu risques de l’éteindre.
On l’veut le bonheur, oui, on l’veut
Tout le monde veut l’atteindre.
.
Mais il fait pas de bruit, le bonheur,
non, il fait pas de bruit
Non, il n’en fait pas.
C’est con le bonheur, oui,
car c’est souvent après…
qu’on sait  qu’il était là.
.
Il est où le bonheur, il est où?
Il est où?
Il est là  le bonheur, il est là.
Il est là !…
(Christophe Maé)

.

 

Publicités

En avant…marchons !

Bougeons pour notre  coeur:
marchons  pendant deux minutes et répétons 15 fois,
ou marchons pendant 10 minutes, trois fois.

Les avantages pour la longévité semblent être presque exactement les mêmes,
selon une nouvelle étude inspirante des modèles d’activité physique
et des espérances de vie. On estime que l’exercice ne doit pas nécessairement
être prolongé afin d’être bénéfique. Il faut juste que ce soit fréquent.

Nous sommes intéressés par la santé.
Nous savons que les lignes directrices fédérales d’exercice recommandent
que nous travaillions modérément nos  exercices,
pendant au moins  *30 minutes par jour*,
et au moins  cinq fois par semaine, afin de réduire nos risques
de développer de nombreuses maladies ou de mourir prématurément.

Ces lignes directrices recommandent également
d’accumuler ces 30 minutes d’exercice quotidien
dans des épisodes qui durent au moins 10 minutes à la fois. Les lignes directrices, publiées pour la première fois en 2008,
étaient fondées sur la meilleure science de l’exercice disponible à l’époque,
y compris plusieurs études indiquant que si les séances d’exercice étaient plus courtes que 10 minutes, elles n’augmenteraient pas la mauvaise condition physique des gens.

Donc… En avant, marchons !

(auteur inconnu)

Bon Mois d’Avril !

« En avril, ne te découvre pas d’un fil. »

« Avril doux, pire que tout. »

« Pluie d’avril, sécheresse d’été. »

« En mai, fais ce qu’il te plait. »

Pâques: Fête de la Lumière!

Je souhaite que cette Lumière Pascale
rejaillisse sur notre monde malade,
afin de nous apporter la Paix,
cette Paix si difficile à obtenir et à conserver,
cette Paix qui pourrait nous permettre
d’y vivre harmonieusement,
afin de rebâtir un monde meilleur
un monde de douceur, d’amour
d’amitié, de bien-être,
ce monde auquel nous aspirons tous.

C’est aussi la Fête de la Renaissance:

Retour du printemps
Souvenirs d’autrefois
Nos plus beaux habits
Grand-messe de Pâques
Nouveaux chapeaux de paille
Offrir un petit poussin
Des roses pour les amoureux
Ou bien des sucreries
Chocolats de Pâques
Dont les enfants raffolent.
Lapins de peluche
Ou lapins de chocolat
Cocos de Pâques
Font courir les enfants
Cachés un peu partout
Cherchent des fondants
Enveloppés de beaux papiers
De diverses couleurs
Cachés dans un tiroir
Ou au fond d’une armoire
Dans un coin de la cour
Et même au fond du coeur.
Des roses pour l’amour
Des tulipes sur la table
Petits présents pour les enfants
Aux yeux tout pétillants
Offerts si gentiment.
C’était ainsi autrefois
Le dimanche de Pâques!

 

En vieillissant,

En vieillissant,

…J’espère ne pas acquérir cette habitude désastreuse
de croire que j’ai quelque chose à dire
à propos de tout et en toutes occasions.

…Que je sois libérée du désir de régler
les problèmes de tout le monde.

…Que je sois réfléchie et non maussade,
serviable et non autoritaire.

…Il me semble parfois dommage
de ne pas utiliser mon immense expérience,
mais il faudrait aussi que je pense
à garder quelques amis.

…Que je ne me perde pas
dans le récit de mille détails inutiles.

…Que je scelle mes lèvres sur mes peines et mes bobos,
bien qu’ils augmentent sans cesse
et qu’il soit de plus en plus doux,
au fil des ans, de les énumérer.

…Je n’ose pas réclamer une meilleure mémoire,
mais si elle se heurte à la mémoire des autres,
que j’accepte la leçon
qu’il peut m’arriver de me tromper.

…Que je profite de la vie présente.
Il y a tant de choses gaies
et amusantes là où on ne s’y attendait pas.
Que je sois capable de les voir,
de reconnaître des talents
là où l’on n’en soupçonnait pas,
et que je sois capable de le dire.
(Auteur inconnu)

Previous Older Entries