A chacun son baluchon

À notre naissance, nous recevons tous un baluchon
Que nous remplissons au fil des ans,
Un petit colis de chagrins, un autre de
surprises,
Un gros de joies, un moyen de peines.
La vie est, à chaque fois, un recommencement
À chaque âge, elle nous apporte des naissances, des deuils.

Nous avançons toujours sans savoir ce que sera notre avenir.
Notre baluchon devient de plus en plus pesant.
Nos épaules se courbent sous son poids.
Parfois, nous laissons à d’autres le soin de le porter,
Mais il nous revient toujours, c’est notre baluchon…
Il fait partie de notre vécu, de notre cheminement.
À la fin de notre vie, il est rempli de souvenirs
Des légers et des lourds, des joyeux et des tristes.

Notre voyage est plein, nous ne pouvons plus rien y
ajouter,
Alors, nous le déposons dans le coeur de ceux qui nous
aiment.
Chacun reçoit sa part de notre héritage de
vie,
Qu’il place dans son baluchon précieusement…
C’est un trésor qu’il garde près de son coeur,
Car un jour, ce sera à son tour … de léguer le
sien… à tous ceux qui l’aiment…

 

Publicités

Une bonne respiration…

 » On pense souvent qu’on n’a pas grand-chose à faire
d’un phénomène aussi familier,
ordinaire et automatique que la respiration.
Quelle erreur !
.
Il y a d’énormes bénéfices à prendre conscience de sa respiration,
à se rendre simplement conscient de sa présence,
de toutes les sensations auxquelles elle est reliée dans notre corps,
sans chercher à la modifier.
À juste lui prêter attention.
Lorsqu’on est heureux et
lorsqu’on est malheureux.
Sans rien en attendre.
.
Ne pas demander à la respiration de résoudre nos problèmes.
Mais comprendre que,
lorsque nous n’arrivons pas à les résoudre,
mieux vaut mille fois prêter attention à notre souffle
qu’à nos ruminations. « 
.
(Christophe André)

.

Ne rien prendre pour acquis

La vie, c’est comme aller à bicyclette.
Il faut avancer
pour ne pas perdre l’équilibre.
.
« Essayons de ne rien prendre pour acquis…

.
Les petites choses simples
que nous retrouvons chaque matin
ont l’air de rien,
mais elles contiennent
tout le parfum de la vie… ».

(M. Maiello )

.

****

**

.

****

**

.

****

**

.

****

**

.

****

**

 

En avant, marchons !


.
Bougeons pour notre coeur:
marchons pendant deux minutes et répétons 15 fois,
ou marchons pendant 10 minutes, trois fois.

.

Les avantages pour la longévité semblent être presque exactement les mêmes,
selon une nouvelle étude inspirante des modèles d’activité physique
et des espérances de vie. On estime que l’exercice ne doit pas nécessairement
être prolongé afin d’être bénéfique. Il faut juste que ce soit fréquent.
Nous sommes intéressés par la santé.

.

Nous savons que les lignes directrices fédérales d’exercice recommandent
que nous travaillions modérément nos exercices,
pendant au moins *30 minutes par jour*,
et au moins cinq fois par semaine, afin de réduire nos risques
de développer de nombreuses maladies ou de mourir prématurément.

.

Ces lignes directrices recommandent également
d’accumuler ces 30 minutes d’exercice quotidien
dans des épisodes qui durent au moins 10 minutes à la fois.

.

Les lignes directrices, publiées pour la première fois en 2008,
étaient fondées sur la meilleure science de l’exercice disponible à l’époque,
y compris plusieurs études indiquant que si les séances d’exercice étaient plus courtes que 10 minutes, elles n’augmenteraient pas la mauvaise condition physique des gens.

Donc… En avant, marchons !

(auteur inconnu).

Onde de choc !

Le Québec en mode Gestion de Crise :

.

.

Previous Older Entries