Mais oui, l’Espoir est dans Novembre…

Après la beauté des couleurs du mois d’octobre
et juste avant la féerie du mois de décembre,
il y a le mois de novembre.
.
Un temps dans l’année qui apparaît comme une parenthèse vide,
un point « mort », un silence entre deux notes musicales.
Même la nature semble s’être arrêtée de vivre :
les arbres ont perdu leurs feuilles,
il fait plus froid, il pleut souvent.
.
Nous pourrions être tentés de vouloir passer vite par-dessus
ce temps qui nous apparaît triste et nostalgique.
Pourtant, lorsqu’on prend le temps de regarder de plus près,
c’est un temps où la vie se prépare.
Les arbres qui semblent morts sont remplis de bourgeons
prêts à éclore le printemps suivant.
Sous la terre aride et sèche,
il y a une abondance de racines et de semences
qui emmagasine des réserves de nutriments
afin d’être prête à émerger du sol
dès le retour de la chaleur le printemps suivant.
Ce temps de l’année qui semble « mort »
est en fait, un moment où la vie nouvelle se prépare.
Le printemps nouveau est déjà caché dans la nature…

Bon Novembre à tous !

(David Vincent)

.

Publicités

Si on chantait ensemble…


.
Si on chantait ensemble
Des mots qui nous ressemblent
Si on chantait la vie
Et par les temps qui courent
Si on ne chantait que l’amour,
Si on chantait ensemble
Des mots qui nous ressemblent
Si on chantait nos rêves
Et vu le temps qu’il fait
Si on ne chantait que la paix.
.
Ils sont assez pour la chanter
L’autre chanson
Celle qui vient cacher l’horizon,
Ils sont assez à raconter
La même histoire
Ou tout est gris ou tout est noir.
.
Si on chantait ensemble
Des mots qui nous ressemblent
Si on chantait la vie
Et par les temps qui courent
Si on ne chantait que l’amour,
Si on chantait ensemble
Des mots qui nous ressemblent
Si on chantait nos rêves
Et vu le temps qu’il fait
Si on ne chantait que la paix.
.
Il y a déjà assez de voix qui ont cessé
De rire et de vouloir chanter,
Ils sont déjà assez qui croient
Qu’une chanson ne pourrait jamais rien changer.
.
Si on chantait ensemble
Des mots qui nous ressemblent
Si on chantait la vie
Et par les temps qui courent
Si on ne chantait que l’amour,
Si on chantait ensemble
Des mots qui nous ressemblent
Si on chantait nos rêves
Et vu le temps qu’il fait
Si on ne chantait que la paix.
.
(Jean Lapointe)
.

.

(3 Photos de ma région )

La nature m’enseigne:


.
La nature m’enseigne à lâcher prise
et à laisser partir.
Elle me rappelle
que rien ne m’appartient à jamais
et que tout est appelé à changer,
continuellement.
Le changement est la seule constance
de notre existence.
Résister à laisser aller,
c’est résister au changement.
Résister au changement,
c’est résister à la vie.
Alors, je respire …
et je lâche prise !
(Nicole Bordeleau )

Bon Mois d’Octobre !

.

.

L’automne a cela de merveilleux…
qu’il semble contenir en lui-même
une parcelle de l’été envolé,
teintée d’une touche de l’hiver à venir…

L’automne fait de nous des voyageurs.
Il peut être un messager qui nous incite
à méditer sur nos saisons passées
ou même celles à venir…!

.

.

.

Le stress, positif ou négatif ?

.

Le stress nous permet de « surfer »
sur les vagues de la vie tumultueuse…
Il faut se faire confiance !
Oui, on peut et il faut apprivoiser son stress
et le mettre à notre service.
.
Le stress est un grand trait évolutif
acquis au cours des millénaires d’évolution sur terre,
pour nous permettre de fuir ou de combattre un danger.
Aujourd’hui, les dangers ne sont plus les mêmes
et rares sont les occasions où nous devons fuir un lion
ou se battre pour notre survie, cependant,
nous avons développé et gardé
toutes sortes de peurs et de défenses.
.
C’est de là que vient le problème.
Nous nous mettons en « mode-fuite »…!
Bien qu’essentiel pour la survie,
le stress peut miner la santé à long terme,
comme il peut aussi être très productif pour s’accomplir.
Il faut en faire son allié,
et bien l’apprivoiser…

.

.

Previous Older Entries