Charlie Chaplin disait:

Publicités

Il faut avancer…

La vie, c’est comme aller à bicyclette.
Il faut avancer …
pour ne pas perdre l’équilibre.

« Essayons de ne rien prendre pour acquis…
Les petites choses simples
que nous retrouvons chaque matin
ont l’air de rien,
mais elles contiennent
tout le parfum de la vie… »
(M. Maiello )

.

 

♪♫(¯`*•.¸♡♥¸¸.•*♫¨*•♪♫¸.•*¨♥♪♫

La joie est une musique intérieure

que nous pouvons chanter

au fil de notre journée…

 ♪♫(¯`*•.¸♡♥¸¸.•*♫¨*•♪♫¸.•*¨♥♪♫

 

Préjugés sur la foudre:

10 préjugés sur la foudre:
.
1- La foudre ne peut pas m’atteindre à l’intérieur.
—FAUX. Un éclair peut tomber sur une ligne de courant
et se propager chez-vous par la tuyauterie
ou le filage électrique.
.
2- Il est dangereux d’utiliser son cellulaire
quand il y a de l’orage.
—FAUX. Le seul risque est un fort bruit
quand la foudre tombe à proximité.
.
3- Je suis protégé de la foudre en portant
des souliers à semelle en caoutchouc.
—FAUX. Le caoutchouc est isolant,
mais pas assez pour 30,000 watts.
.
4- Le paratonnerre sur ma maison empêche la foudre
de tomber chez-moi.
—FAUX. Les paratonnerres n’empêchent pas la foudre
de tomber sur votre maison.
.
5- La foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit.
—FAUX. La Tour du CN à Toronto est frappée 80 fois par année.
.
6- Il est dangereux de toucher une personne
qui vient d’être frappée par la foudre.
—FAUX. La personne foudroyée n’est pas « chargée »
et doit être secourue.
.
7- Un orage est toujours électrique.
—VRAI. Parler d’orage électrique est comme
parler d’eau mouillée.
.
8- Un orage peut tomber d’un ciel ensoleillé.
—VRAI. Des éclairs peuvent se propager
jusqu’à 30 km de distance par des cirrus.
.
9- La foudre est proche si moins de 3 secondes
s’écoulent entre l’éclair et le tonnerre.
—VRAI. Lorsque 3 secondes séparent l’éclair du tonnerre,
l’orage est à 1 km.
.
10- La foudre fait plus de victimes chez les golfeurs
que chez les campeurs.
—FAUX. Il y a 2 à 3 fois plus de victimes
chez les campeurs et randonneurs.
Prudence en tout temps s’impose !

( texte: Journal de Montréal )

Si tu te demandes…


.
Si tu te demandes : Où s’en va le monde?
Si la paix te semble de plus en plus compromise,
Si tu es las, et que la route te paraît longue,
Si tu trouves que trop de pierres
bloquent trop de chemins…
Ne te laisse pas couler au fil des jours
Et au fil du temps qui passe. . .
.

.
Si la vie te semble absurde,
Si tu es déçu par trop de choses,
Et surtout par trop de gens,
Ne cherche pas à comprendre
pourquoi le monde est si malade.
.

.
Car l’arbre bourgeonne au printemps
en oubliant l’hiver qu’il a traversé.
Car le rameau fleurit sans demander pourquoi
la nature se renouvelle sans cesse.
Car l’oiseau fait son nid sans songer
à l’automne qui viendra le déloger.

La vie doit être:.. *Espoir* parce que :
*Éternel Recommencement*…
(auteur inconnu)

 

Au jour le jour…

Le voyageur:
 -Quel temps allons-nous avoir aujourd’hui…? 
.
Le berger :
– La sorte de temps que j’aime bien ! 
.
Le voyageur:
– Comment savez-vous que ce sera la sorte de
temps que vous aimez bien ? 
.
Le berger:
– Je me suis rendu compte, monsieur, que je ne peux pas toujours obtenir ce que j’aime, alors, j’ai appris à aimer ce qui m’est donné, c’est pourquoi, je suis parfaitement sûr que nous allons avoir la sorte de temps que j’aime bien.

La rivière me dira de suivre son cours…
Le soleil m’invitera à vivre au jour le jour…
La lune brillera pour éclairer ma nuit…
L’étoile scintillera pour guider ma vie !

Il y a de la musique dans le soupir du roseau.
Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau.
Il y a de la musique en toutes choses…
Si les humains pouvaient l’entendre…!

La terre n’est pourtant qu’un écho des astres !
(auteur inconnu).

Previous Older Entries